Délivrabilité: les pièges à éviter

Délivrabilité emailing

04 Mai Délivrabilité: les pièges à éviter

Une bonne délivrabilité est la clé menant vers le succès. En effet, une fois le mail reçu, votre objet, votre contenu et votre design peuvent faire leur travail pour convaincre, mais ils ont avant tout besoin d’arriver en boîte de réception. Or, en matière de délivrabilité les pièges ne manquent pas, c’est pourquoi nous avons réuni dans cet articles quelques bonnes pratiques.

Il faut savoir qu’outre les pièges liés à la méthodologie, il existe aussi de véritable pièges tendus, on les appelle les spamtraps. On les classes en deux catégories, actifs et inactifs.
Dans la catégorie inactif, il y a les adresses mails qui ont initialement appartenu à de vrais utilisateurs mais qui ont été fermées par les webmails et donc sont à présent utilisées comme des pièges. Ces adresses permettent notamment de mettre en évidence les annonceurs qui envoient à tout va, sans savoir à qui, sans prendre la peine de nettoyer leurs bases de données.
Du côté des actifs, les spamtraps se présentent comme des honeypots. Ce sont en fait des adresses emails créées et utilisées pour le piège. Des robots les dispersent peu partout sur le web, leur collecte ne peut donc pas être intentionnelle mais va plutôt se faire va un automatisme mis en place par un annonceur qui veut envoyer massivement des emailings. Dès qu’un mail est envoyé à ce genre d’adresses, l’adresse expéditrice est placée sur une blacklist et le piège se referme ainsi sur le spammeur.

Si vous ne voulez pas faire face à ces difficultés, vous devez donc faire preuve de méthodologie:

  • Une récolte double opt-in: elle aura l’avantage de vous assurer de la qualité de l’adresse mail, de l’engagement du prospect et surtout d’être conforme au RGPD
  • Un nettoyage complet régulier de la base de données: s’il y a des désabonnements alors vous devez automatiser leur traitement et les gérer au plus vite, idem avec les hard bounces. Pour les soft bounces, surveillez de près afin de les éliminer s’ils persistent.

Bien évidemment, on se saura que trop vous conseiller un bon prestataire pour vos emailings, qui vous fera profiter d’un réseau efficace et de serveur d’envoi réputés. C’est d’ailleurs ce que fait Mailpro pour vous et vous pouvez le tester gratuitement.

 

Utilisez le numéro 1 suisse de l’emailing,
solution cloud pour PME, Mailpro !

Découvrir

Parfois un peu stricte avec ses élèves, Professeure Méthodologie n'en reste pas moins une experte des techniques de base de l'emailing.

Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés en ce moment.