Les grandes lignes de la délivrabilité des newsletters

23 mai Les grandes lignes de la délivrabilité des newsletters

Si vous suivez régulièrement les conseils dispensés à travers le blog, vous devez avoir alors une stratégie de campagne emailing très soignée. En effet, la rédaction des messages, les fréquences d’envoi, la récolte d’adresses, les choix de design sont autant d’éléments qui vous garantissent de bons retours. Cependant, pour assoir ce succès, vous devez vous assurer que vos créations parviennent sans encombre et sous la meilleure forme possible à vos destinataires. Pour garantir la meilleure délivrabilité possible à vos mails, il vous suffira de suivre les quelques règles qui suivent.
La délivrabilité n’est pas un aspect de votre campagne à traiter en solo. En effet, certains points contribuant à l’améliorer sont avant tout techniques. Il va donc falloir vous tourner vers un prestataire vous proposant un emailing software. Vous devez alors évaluer la nature de vos besoins en termes de volume, de fréquence et de routage. Mailpro™, avec ces différents forfaits propose des services adaptés aux grandes comme aux petites entreprises.
La première mesure à mettre en place est aussi la plus logique et la plus simple : vous assurer que vous ne possédez que des adresses valides dans votre base de données. En effet, si vous persistez dans l’envoi d’emailings vers des adresses zombies, ou encore des NPAI, il est clair que votre délivrabilité sera médiocre. Donc, lors de la récolte, pour vous rassurez quant à la volonté de votre contact de recevoir vos emailings, pratiquez le double opt-in ; ainsi votre prospect confirme son implication. Par ailleurs, comme je le disais plus haut, si vous avez bien choisi votre emailing software, il gèrera très certainement les doublons ainsi que les NPAI, de quoi vous enlever une grosse épine du pied.
Que ce soit dans l’objet ou dans le contenu du message, vos envois devront être ciblés. Grâce aux données que vous aurez récoltées sur chacun de vous prospects, vous allez pouvoir vous adresser à eux de manière à leur montrer qu’ils sont uniques. Par ailleurs, ces mêmes informations permettront d’intégrer une campagne de fidélisation dans vos envois. En effet, vous enverrez des mails de bienvenue, des mails d’anniversaires, … Grâce à cet effort, les internautes ouvriront souvent vos emailings ; étant donné que le filtrage anti spam des FAI est de plus en plus axé sur le comportement des utilisateurs face aux messages de chacun des annonceurs, vous aurez gagné une place en boîte de réception.
La réception d’un email se fait parfois au détriment de sa présentation. Il est très fréquent que les images ne s’affichent pas. Préférez donc équilibrer le texte et les images, ainsi le prospect saura de quoi il est question, même en cas de défaillance au niveau des images. Si vos mails sont quasi illisibles, il ne les ouvrira plus, et donc certaines FAI vous bloqueront au détriment de votre délivrabilité  Pensez aussi aux mails reçus sur les Smartphones. Pour les mêmes raisons, prévoyez une version brute du mail, rien qu’avec du texte.
Enfin, pour déterminer la version d’un emailing qui sera le sésame des boîtes de réception, n’hésitez pas à tester tout au long de vos campagnes. Le split testing est un merveilleux outil, il vous permet de mettre en évidence les failles et les atouts de vos emailings. Profitez-en !

Utilisez le numéro 1 suisse de l’emailing,
solution cloud pour PME, Mailpro !

Découvrir
Pas de commentaires

Réagir à l'article