Carnet d’adresses: gestion des inactifs

24 Jan Carnet d’adresses: gestion des inactifs

La constitution de votre base de données est une des premières étapes de lancement de votre campagne avec l’étude de marché. Comme c’est une des fondations sur lesquelles s’appuient les performances de vos campagnes, vous devez absolument partir sur des bases saines. La constitution de la base de données doit donc être rigoureuse. Mais l’entretien de cette base de données est aussi d’une importance capitale. En effet, pour obtenir les résultats escomptés vous devez veiller à ce que vos prospects soient actifs et de préférence réactifs.
L’activité se traduit par le fait que les prospects ouvrent vos mails mais s’en tiennent juste à cela. La réactivité quant à elle exprime les actions d’un prospect, clics, achats, visites sur le site, …
Les inactifs sont tout l’opposé, les inactifs n’ouvrent pas vos messages, ils ne se désabonnent pas pour autant, ils sont juste morts d’un point de vue marketing.
Il est donc très important d’isoler les inactifs afin de débuter des campagnes de relance. Si votre base de données est fournie, c’est très bien. Mais si en majorité elle regorge d’inactifs, ne vous attendez pas à des performances élevées. N’oubliez pas que la qualité de votre campagne passe avant tout par l’hygiène de votre base de données.
Il s’agit ici en fait de savoir comment trier les inactifs. Vous devez faire plusieurs catégories. Mon raisonnement ci-dessus, un peu simpliste, tendait à dire que les inactifs sont ceux qui ne font strictement rien. Cependant, on peut identifier plusieurs échelons d’inactivité. Le tout premier, c’est le prospect qui n’a jamais réagit à aucun de vous messages. Ici vous avez le devoir de vérifier les coordonnées, elles sont peut-être erronées. Ensuite, vous avez le prospect qui a ouvert vos mails mais qui a cessé de le faire : soit ce que vous envoyez ne l’intéresse plus, vous devez donc le relancer, soit il a décidé de changer d’adresse mail sans vous le spécifier. A l’échelon du dessus, nous avons les prospects qui ont déjà ouvert vos messages et qui ont interagi, mais qui n’ont jamais eu l’audace d’acheter. Une relance s’impose aussi en proposant des bons d’achat, des frais de port offerts ou encore en expliquant clairement les conditions de vente pour lever toute ambiguïté.
Le fait d’identifier les inactifs vous permettra de faire des économies, ainsi vous évitez d’envoyer des mails à des contacts qui, de toute façon, ne participeront pas à votre ROI. Par ailleurs, les FAI s’intéressent de plus en plus à l’hygiène des bases de données. Suivant le nombre de mails envoyés à des inactifs, elles peuvent décider de bloquer vos messages.

Utilisez le numéro 1 suisse de l’emailing,
solution cloud pour PME, Mailpro !

Découvrir
Pas de commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés en ce moment.